HorlogeLe changement d’heure permet des économies en énergie et CO2 réelles mais modestes, pour un coût quasi-nul de mise en œuvre. Il s’inscrit dans un ensemble de mesures permettant de limiter les consommations énergétiques et de lutter contre le réchauffement climatique.

En 2010, une étude lancée par l’ADEME souhaitait actualiser les résultats de 2007 et évaluer plus précisément l’influence des usages du chauffage et de la climatisation à l’horizon 2030. Ces travaux intègrent les autres impacts du changement d’heure ainsi qu’une analyse comparative entre plusieurs pays.

Si sur l’éclairage, les gains se confirment bien (440 GWh), ceux sur les usages thermiques ne peuvent être évalués précisément. A l’horizon 2030, les gains totaux devraient s’améliorer (cf. synthèse ci-dessous).

Lire la suite

Label IA_100mmDans le cadre du  Programme des Investissements d’Avenir (PIA), l’ADEME a lancé en 2013 un Appel à manifestations d’intérêt (AMI) « Energies marines renouvelables : briques et démonstrateurs ». Après 2 premiers projets lauréats retenus en avril 2014, ce sont aujourd’hui 4 nouveaux projets qui sont soutenus par l’Etat. Au global, l’aide du PIA s’élève à 33,3 millions d’euros pour ces 6 projets pour un montant total d’investissement de 93,5 millions d’euros. . Cet appel à manifestation d’intérêt contribue à faire des énergies marines une filière industrielle émergente stratégique pour la France.

Ces projets permettront de tester et de valider des développements indispensables pour améliorer la fiabilité et les performances, et démontrer la compétitivité des 3 technologies suivantes :

  • L’énergie hydrolienne marine, issue des courants marins ;
  • L’éolien flottant, exploitant l’énergie du vent à des distances éloignées des côtes ;
  • L’énergie thermique des mers, issue des différences de température entre les eaux de surface et les eaux profondes.

Lire la suite

Image tel et etiquetteLe nombre et la taille de nos équipements, réfrigérateur, congélateur, lave-vaisselle, lave-linge, sèche-linge, téléviseur, aspirateur (etc), ne cessant de croître, cela se traduit par une hausse de la facture électrique des ménages. Non seulement cela coûte de plus en plus cher mais cette surconsommation est aussi une cause directe du changement climatique.

Nous avons aujourd’hui les moyens de choisir le produit qui consomme et qui pollue le moins grâce à l’étiquette énergie. Elle nous permet de comparer les produits de différentes catégories en indiquant leur niveau d’impact en matière de consommation d’énergie ou d’eau, d’émissions polluantes ou de gaz à effet de serre, de pollution sonore…

accueilecogatorEt quoi de plus pratique que de pouvoir analyser ces étiquettes directement en magasin, au moment de notre choix ? ecoGator est la première application européenne qui lit et traite les données de l’étiquette énergie à l’aide de l’appareil photo intégré au Smartphone.

C’est simple : vous ouvrez l’application, vous pointez l’appareil photo vers l’étiquette présente sur l’appareil (TV et le gros électroménager), et l’application vous donne son niveau d’efficacité, calcule son coût d’utilisation moyen sur un an ou sur toute sa vie, et créé sa « shortlist » parmi tous les appareils intéressants. On peut sélectionner et comparer différents appareils ou utiliser différents filtres sur des critères plus personnels (bruit, consommation d’eau, etc.)

Soutenu par l’ADEME, le Guide TopTen permet au consommateur, notamment à travers cette application pratique, d’obtenir des informations claires pour sélectionner les produits présentant notamment la meilleure efficacité énergétique.

L’application est disponible sur Apple Store : http://bit.ly/1t2zV3b et sur Google Play : http://bit.ly/1wjTzGH

L’ADEME évalue le gaspillage alimentaire au niveau national à plus de 20 kg par personne et par an, dont 7 kg d’aliments encore emballés. Pourtant, avec quelques gestes simples, il est possible de le réduire.

C’est que montre l’expérimentation récemment menée auprès de 20 familles témoins. Appliquant pendant 2 semaines quelques gestes préconisés par l’ADEME, ces familles ont  limité leur gaspillage alimentaire et réalisé de réelles économies.

Résultats probants 20 familles

Lire la suite

WFLRassembler des milliers de participants de tous horizons pendant 4 jours, pour échanger et s’inspirer des bonnes pratiques en matière de RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises), c’est sur le World Forum Lille que ça se passe, du 21 au 24 octobre !

Cette année, dans 4 villes du Nord Pas-de-Calais (Arras, Dunkerque, Lille et Valenciennes) sous diverses formes (plénières, déjeuners, afterworks…) selon votre profession ou votre secteur d’activité, de nombreux débats sont proposés, il n’y a plus qu’à choisir !

Partenaire du World Forum, l’ADEME sera présente à deux tables rondes :

  • Mardi 21 octobre – 12h45 à 14h15 – déjeuner thématique sur L’expérimentation européenne des mesures d’empreinte environnementale des produits et des organisations (PEF/OEF), les prémices d’un marché unique pour les produits « verts »
  • Jeudi 23 octobre – 18h30 à 20h00 L’innovation au cœur de la transition énergétique et écologique, en présence d’entrepreneurs bénéficiaires du programme des Investissements d’Avenir.

Par ailleurs, Bruno Lechevin, Président de l’ADEME, interviendra lors de la plénière du jeudi 23 octobre sur le thème Entrepreneurs face aux nouveaux défis : Synthèse des 3 jours du World Forum aux côtés de Deon Rossouw, CEO d’Ethics Institute of South Africa et Luc Vanliedekerke Président de European Business Ethics Network.

ImpressionA l’occasion de l’édition 2014 du colloque Filières & Recyclage, l’ADEME présente les résultats d’une étude prospective sur la gestion des déchets d’emballages et de papiers graphiques à l’horizon 2030, réalisée en concertation avec les différents acteurs concernés.

Comment mieux anticiper et gérer la collecte et le tri de ces déchets sur les 15 prochaines années?

-> Favoriser la collecte séparée des déchets d’emballages et de papiers. L’évolution du geste de tri de l’habitant, au travers de l’amélioration du service et de l’extension des consignes de tri à l’ensemble des emballages plastiques devrait permettre en 2030 une augmentation de 25% en masse des quantités de déchets d’emballages déjà actuellement collectés et de papiers envoyés, après tri, au recyclage et par autant de déchets résiduels en moins à éliminer. Avec l’accroissement de la part des emballages les plus légers, cela se traduira par une augmentation de 95% en volume global.

-> Harmoniser le schéma de collecte au niveau national. L’étude a permis d’identifier qu’une organisation reposant sur la coexistence de deux types de schémas de collecte serait à privilégier au niveau national. Le projet de loi sur la transition énergétique et la croissance verte indique à ce titre que l’ADEME mettra à disposition des acteurs les recommandations nécessaires à l’atteinte de cet objectif.

-> Industrialiser le parc des centres de tri. Les résultats de l’étude mettent en évidence qu’une plus grande automatisation des centres de tri est indispensable pour permettre de transformer le nouveau flux à trier en ressources de qualité pour l’industrie du recyclage, tout en améliorant les conditions de travail. Dans ce contexte, seule l’augmentation de la capacité moyenne des centres de tri permettra de maîtriser les coûts.

-> Renforcer les synergies entre les acteurs de la filière. Outre les enjeux potentiels liés à l’organisation territoriale des centres de tri, l’étude souligne la nécessité de développer les synergies entre les centres de tri et l’industrie du recyclage, dans le cadre d’une stratégie d’ensemble qui implique tous les acteurs.

ademevous79_CouvLa production de chaleur représente 50 % de la consommation d’énergie totale en France et repose encore principalement sur les énergies fossiles.

Lancé en 2009, le Fonds Chaleur Renouvelable a permis de soutenir le développement de la biomasse, de la géothermie, du solaire, du biogaz et des réseaux de chaleur. Le doublement des crédits alloués à ce dispositif sur les trois prochaines années  par la loi de transition énergétique pour la croissance verte, doit donner un nouvel élan à ces filières. Tout en contribuant à respecter l’objectif de 23 % d’énergies renouvelables dans le bouquet énergétique national à horizon 2020.

« Dans ce type de dossier, l’ADEME n’a pas eu qu’un rôle exclusif de financeur. Elle a également eu celui de fédérateur des différentes parties prenantes, dans une vision énergétique globale. » : dans ce numéro d’ADEME & VOUS, Michel Cairey-Remonnay, coordinateur Fonds Chaleur de l’ADEME, fait le point sur les multiples actions de l’Agence au sein de ce dispositif et sur les perspectives de croissance des différentes filières concernées.

chiffres couv

A découvrir également, 3 projets soutenus par l’ADEME qui démarrent (Méthanisation au zoo de Beauval, les cartouches des chasseurs valorisées, un site internet pour aider les entreprises à bénéficier des primes énergie auxquelles elles ont droit), le projet CRIBA pour la rénovation des bâtiments à l’échelle industrielle, et de nombreux chiffres illustrés.

BLOC MARQUE ENERGIE FINALA l’occasion du lancement de la Fête de l’énergie, le conseil général de l’Essonne a inauguré ce matin « Rénover malin », un dispositif d’accompagnement à la rénovation énergétique.

Dans la continuité du service public de la rénovation, J’éco-rénove, j’économise, lancé en septembre 2013 par le gouvernement, « Rénover malin » est un outil d’accompagnement des Essoniens dans leurs travaux de rénovation. A partir du 11 octobre, particuliers, collectivités, bailleurs sociaux, co-propriétés pourront se renseigner auprès d’un site web et de conseillers dédiés pour:

  • un diagnostic énergétique
  • un accompagnement, par un « Coach Rénov' », dans toutes les démarches : programmation des travaux, mise en relation avec un professionnel RGE, aides financières mobilisables.

Renover-malin« Rénover malin » est l’un des six lauréats franciliens du premier appel à projets lancé par l’ADEME et la Région Ile-de-France sur les plateformes de rénovation énergétique. C’est la concrétisation d’une démarche engagée par tous les acteurs de la rénovation dans ce département (collectivités, réseau associatif, professionnels du bâtiment).

La Fête de l’énergie, partout en France

Pendant 4 jours, près de 500 conseillers Espaces Info->Energie sont mobilisés partout en France pour proposer des manifestations gratuites : visites de maisons-témoins, animations pédagogiques, conférences, expositions sur le thème des économies d’énergie dans l’habitat.

Autant d’événements pour répondre aux questions concrètes des particuliers sur le sujet : Que choisir en matière d’énergie renouvelable ? Quels types de travaux puis-je mener chez moi ? A quelles aides financières ai-je droit ? Comment choisir mes équipements électriques ?…