Visuel Etude IPSOS Attitude JeunesCrise des ressources énergétiques, avancées à grands pas de la société numérique, nouveaux modèles économiques, ouverture internationale… l’impact de ces évolutions sur les équilibres sociaux et environnementaux rend de plus en plus nécessaire l’adoption d’une vision à long terme.

L’ADEME, en partenariat avec Ipsos, a décrypté l’attitude des moins de 30 ans face à ces nouveaux enjeux collectifs et planétaires.

Dans quatre pays clés – en France, en Allemagne, aux États-Unis et en Chine – un échantillon représentatif des personnes âgées de 15 à 30 ans a été interrogé fin 2013. En tout, ce sont 4000 interviews qui ont été menées et qui explorent la relation des moins de 30 ans aux différentes problématiques « collectives » : engagement politique et associatif, comportements en matière d’environnement, pratiques collaboratives,…

Les principaux constats

  • une génération pessimiste quant à l’avenir et concernant la dégradation de l’environnement,
  • une désaffection pour les formes traditionnelles d’engagement qu’il soit associatif, syndical ou politique,
  • une « génération Réseau » par ses pratiques et son mode de pensée,
  • un niveau d’information correct sur les sujets environnementaux mais « peut mieux faire » sur le terrain.

En revanche, de nombreuses pratiques semblent avoir pris le relais des anciennes et, même si elles ne sont pas revendiquées comme « engagées » ou « collectives », il n’en reste pas moins qu’elles traduisent de nouvelles formes d’implication dans la vie sociale.

ZOOM SUR LES MOINS DE 30 ANS : La génération « Réseau » (PDF – 1,2 Mo)