Visuel Etude BiomasseA l’occasion du lancement de la seconde édition de l’Appel à Manifestation d’Intérêt (AMI) DYNAMIC Bois, l’ADEME dévoile l’étude d’évaluation nationale des disponibilités en biomasse forestière pour l’industrie et l’énergie, à l’horizon 2035. La biomasse est en effet la première source d’énergie renouvelable en France, qui dispose d’une importante surface forestière.

 

Menée avec l’Institut national de l’information géographique et forestière (IGN) et l’institut technologique FCBA, en collaboration avec les ministères en charge de l’Environnement et de l’Agriculture, cette étude fournit des informations de référence concernant les volumes de bois exploitables dans le futur. Elle confirme que les forêts françaises sont disponibles et mobilisables pour développer le bois-matériau et le bois-énergie à l’horizon 2035.

 

Principaux enseignements de l’étude

 

  • L’étude confirme le potentiel de ressource de la forêt française et la possibilité d’augmenter significativement les prélèvements, jusqu’à +20 millions de m3 par an d’ici 2035. Le niveau de prélèvement actuel étant de 66 millions de m3.
  • L’analyse montre que près de 80% de la ressource supplémentaire concerne les essences feuillues, en revanche, les disponibilités des essences résineuses sont très limitées.
  • L’étude souligne aussi la complémentarité des filières : environ la moitié de la ressource supplémentaire disponible pour l’énergie et l’industrie est conditionnée à la mobilisation du bois d’œuvre.
  • Elle indique enfin qu’environ 60% de la ressource supplémentaire mobilisable à l’horizon 2035 se trouve chez les propriétaires privés, et en particulier chez les propriétaires de moins de 25ha, le reste venant des communes forestières.

 

 

Deuxième Appel à Manifestation d’Intérêt (AMI) « DYNAMIC Bois »
Lancée par Ségolène Royal à l’occasion de la réunion du Comité Stratégique de la filière Bois, le 22 février dernier, la deuxième édition de l’Appel à Manifestations d’Intérêt (AMI) « DYNAMIC Bois » a pour objectif de mobiliser davantage de biomasse et d’optimiser les usages et la gestion durable de la forêt. Géré par l’ADEME dans le cadre du Fonds chaleur, il est doté de 20 millions d’euros. La date limite de dépôt des dossiers est fixée au 17 mai 2016.

Initié en 2015 par les ministères en charge de l’Environnement et de l’Agriculture, la première édition de l’AMI DYNAMIC Bois a totalisé 24 projets lauréats qui portent sur des actions d’amélioration des peuplements forestiers, d’investissement matériel et d’animation de la filière. Ils devront permettre de mobiliser un peu plus de 4 millions de m3 sur 3 ans pour l’ensemble des usages.